Les ateliers de maintenance des véhicules GNV doivent respecter des dispositions organisationnelles et matérielles. Dans un guide qui vient de paraître, l’AFGNV fait le point sur les dispositions et les bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour une transition facilitée vers la mobilité gaz.

L’association française du Gaz Naturel Véhicule (AFGNV) vient de publier un guide sur l’adaptation des ateliers de maintenance pour accueillir des véhicules GNV. Définition des zones de travail, mise en place de détecteurs, organisation… sont au programme de cet ouvrage pratique.

Pour l’AFGNV, l’adaptation des ateliers de maintenance accueillant des véhicules GNV implique un phasage adéquat et doit être précédé d’un audit. Celui-ci permettra de qualifier les impacts sur le plan réglementaires (analyse des risques, études de dangers, plan de prévention, document unique…) et de définir les mesures pratiques et matérielles à mettre en œuvre, en fonction de la configuration de l’atelier.

Le guide rappelle ensuite les points de vigilance à avoir dans un tel projet d’évolution et les obligations réglementaires qui devront être appliquées. Sont ainsi détaillés les aspects liés à la structure même de l’atelier (hauteur sous plafond, ventilation, séparation des zones ignition, marquage au sol, système de détection, éclairage, dispositif incendie…) ainsi que les mesures organisationnelles et humaines (consignes de sécurité, procédures…).

Guide pour l’adaptation des ateliers de maintenance des véhicules GNV/BioGNV – AFGNV – Novembre 2018