Après avoir été retenus par l’Ademe fin 2017 pour la construction de neuf stations GNV en Bretagne, les syndicats départementaux d’énergie bretons viennent une nouvelle fois d’être sélectionnés par l’Agence pour compléter le réseau régional de stations. A la clé : sept nouvelles stations et des aides à l’achat de véhicules pour les collectivités et les entreprises.

Fin 2017, le Pôle Energie Bretagne (PEBreizh), constitué des 4 Syndicats Départementaux d’Energie (SDE) bretons, était lauréat de l’appel à projets national « Solutions intégrées de mobilité GNV », lancé par l’Etat et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Le dispositif entendait soutenir le déploiement des stations de distribution de GNV et des flottes de véhicules s’y approvisionnant. Ce premier projet régional prévoit la mise en œuvre d’un réseau de neuf nouvelles stations GNC ouvertes au public : dans le Morbihan à Pontivy et Lorient, dans le Finistère à Quimper, Guipavas et Morlaix, dans les Côtes d’Armor sur le territoire de Leff Armor Communauté et Dinan, en Ille-et-Vilaine à Liffré et Noyal-sur-Vilaine.

Combler les zones blanches

Fort de ce premier succès, le PEBreizh a déposé avant l’été un autre dossier pour le nouvel appel à projets de l’Ademe. L’objectif de ce dernier était de favoriser le développement de stations GNV dans des « zones blanches ». Il s’agissait ainsi de créer les conditions d’un déploiement de la filière GNV dans des zones présentant des déficits locaux de stations GNV/bioGNV mais ayant suffisamment d’acteurs locaux et de demande pour permettre l’implantation d’une station.

Sept nouvelles stations GNV en Bretagne

Les lauréats de cet appel à projets ont été annoncés jeudi 4 octobre au Mondial de l’Auto 2018. 19 stations ont été retenues par l’Ademe au niveau national. Sur celles-ci, sept sont bretonnes et portées par la SAS Bretagne Mobilité GNV, bras armé des SDE. Sont ainsi retenues les stations de Lamballe et de Saint-Brieuc (22), de Bédée et de Montgermont (35), de Landivisiau, de Carhaix-Plouguer et de Quimper (29). Au niveau national, l’Ademe aidera ainsi financièrement à l’achat de plus de 470 véhicules avec un budget de 4,2 millions d’euros.

Pour le PEBrezih, « le projet a pour objectif de compléter son réseau de stations GNV en déployant de nouvelles stations ouvertes au public, afin de développer un maillage du territoire répondant aux besoins de l’ensemble des acteurs économiques bretons et nationaux mais également aux collectivités […]. »

Pour les projets retenus, des aides à l’acquisition de véhicules GNV (de tous types) seront octroyées aux entreprises et aux collectivités qui viendront s’avitailler sur les stations. L’aide financière apportée est plafonnée à 200 k€ par lot de véhicules associés à une station. Pour encourager le développement du biométhane, les aides monteront à 220k€ dans le cas d’un engagement de consommation de bioGNV supérieur à 50%.

Des stations à Saint-Nazaire, à Mayenne et Saumur

A noter que d’autres stations à proximité de la région ont aussi été retenues par l’Ademe. Ainsi, à Saint Nazaire-Montoir-de-Bretagne, une nouvelle station GNC, portée par le Sydela et co-construit avec les acteurs du territoire, viendra compléter le maillage des stations du département concentré sur la Métropole Nantaise.

Mayenne Communauté a aussi été retenue. Le projet est porté par l’agglomération et soutenu par Les Cars Bleus, transporteur local, souhaitant renouveler une partie de sa flotte de véhicules en GNV. Les échanges de Mayenne Communauté avec d’autres transporteurs ont par ailleurs déjà permis de qualifier une flotte totale de 27 véhicules en 2022 prêts à s’avitailler sur cette station et regroupant une grande diversité de véhicules (poids lourds, cars, véhicules légers, utilitaires, BOM).

Enfin, à Saumur, une station sera installée au bord de la rocade qui contourne la ville et au carrefour des axes Poitiers – Le Mans, Tours – Angers (axe autoroutier Nantes-Lyon), et à proximité des sites d’exploitation des services publics. Elle proposera à la pompe uniquement du bioGNV, produit localement (en partie dans l’unité de méthanisation portée par SEVE).