Lors de la dernière session du Conseil régional mi-juin, la Région Bretagne a validé le déploiement du GNV dans le cadre du renouvellement du parc d’autocars de sa régie de transports Illevia.

Illevia exploite le réseau de transports interurbains « BreizhGO » pour la partie Sud-Est de l’Ille-et-Vilaine. Transférée à la Région depuis 2017, cette dernière a souhaité maintenir et conforter cet opérateur interne, en développant son potentiel d’expérimentation et d’innovation dans le transport interurbain.

En septembre 2018, Illevia a souhaité tester le GNV sur un de ces véhicules. Après près d’un an d’exploitation, le retour d’expérience est positif : la performance et l’autonomie en conditions d’exploitation réelles sont très satisfaisantes et le confort des voyageurs est amélioré grâce au moteur GNV moins bruyant.

Lors de sa session de juin dernier, le Conseil régional a souhaité aller plus loin et confirmer vouloir réduire l’impact environnemental de ses transports collectifs. Il a ainsi été décidé d’engager Illevia dans la conversion d’une part importante de sa flotte d’autocars vers le GNV.

Euro VI et GNV

Pour l’opérateur, l’exploitation d’autocars au GNV implique des contraintes nouvelles, que ce soit pour la conduite, pour la maintenance mais aussi pour l’avitaillement et donc, pour les roulements des conducteurs et du matériel. A ce jour, le nombre de stations publiques distribuant du GNV est limité en Bretagne et l’ensemble des cars de la régie ne regagnent pas le dépôt en fin de journée.

A ces difficultés, la Région répond à différents niveaux. Elle va dans un premier temps construire une station d’avitaillement GNV en charge lente sur le dépôt de la Régie, à Noyal Châtillon-sur-Seiche (35). Pour les autocars qui stationnent en tête de ligne et non pas au dépôt de la Régie la nuit, l’énergie thermique diesel sera maintenue tant qu’il n’y aura pas de stations GNV sur leur parcours.

Illevia exploite aujourd’hui une cinquantaine d’autocars thermiques dont la majorité répond à la norme Euro V. Le plan de renouvellement prévoit l’arrivée de 32 autocars neufs en 2020 et 2021, dont 8 autocars supplémentaires liés à l’augmentation du périmètre de la Régie à l’été 2020. Parmi ces 32 autocars, 14 seront des véhicules diesel Euro VI et 18 des GNV. D’après la Région, le surcoût lié à la conversion au GNV est de 66 000€TTC par autocar (pour un coût moyen oscillant entre 250 et 300 K€).

Le renouvellement du parc d’autocars Illevia devrait se poursuivre jusqu’en 2024, avant d’entamer un nouveau cycle.

« Ce défi fait de la Régie un précurseur dans le domaine de la transition énergétique du transport interurbain en Bretagne et va mobiliser toutes les compétences des équipes de la Régie pour piloter cette conversion dans tous ses aspects (ingénierie, maintenance et exploitation). »