Fin avril, Brest Métropole a choisi RATP Développement pour la délégation de service public de son réseau de transport urbain Bibus. A la fin du contrat en 2027, 58% des véhicules en propre de la métropole seront à faible émission.

Jusqu’ici le réseau de transport urbain Bibus de la métropole (intégrant le tramway, le téléphérique et les services bus, ainsi que des services complémentaires tels le Vélocibus) était géré par le groupe Kéolis.

Après consultation, la société RATP Développement a été choisie fin avril par la Métropole pour reprendre la délégation de service public dès le 1er juillet et ce, pour une durée de huit ans et demi. Pour justifier son choix, la métropole met en avant la cohérence de la réponse apportée par RATP Développement au cahier des charges de la collectivité : mise en œuvre en septembre 2020 d’un réseau bibus intermédiaire avant le développement de la 2ème phase de TCSP, développement du service de vélos, renfort du service de transport des personnes à mobilité réduite et développement d’un outil de mobilité servicielle.

Une transition énergétique progressive du parc de bus

Côté transition énergétique, le nouveau contrat prévoit la transformation progressive du parc de véhicules, sur la base de l’investissement de la collectivité en totalité en véhicules électriques pour la desserte urbaine et de l’utilisation progressive du GNV pour le parc des sous-traitants.

A la fin du contrat en 2027, Brest Métropole prévoit que 58% de son parc en propre sera ainsi à faible émission.