Les sociétés Bretagne Mobilité 22 et 35, portées par les syndicats départementaux d’énergie des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine, ont publié un appel d’offre conjoint pour la fourniture, la pose, la mise en service, l’exploitation et la maintenance de huit stations GNV / bioGNV sur leur territoire.

Depuis plusieurs années, les Syndicats Départementaux d’Energie (SDE) bretons se mobilisent pour favoriser le déploiement du GNV et du bioGNV. Pour accompagner ce développement, les SDE ont, à la fois, créé une société commune à l’échelle de la Bretagne (la SAS Bretagne Mobilité GNV) et, chacun, leur Société d’Economie Mixte (SEM), chargée d’apporter un support financier et d’ingénierie sur les projets d’énergies renouvelables des territoires.

D’ici 2021 – 2022, un réseau d’une vingtaine de stations GNV / bioGNV devrait ainsi être construit par les SEM de chaque SDE breton ou par la SAS Bretagne Mobilité GNV.

Les stations GNV portées par les SEM bretonnes

Un appel d’offre conjoint pour les Côtes d’Armor et l’Ille-et-Vilaine

Dans ce cadre, les structures « Bretagne Mobilité GNV » brétilienne et costarmoricaine ont constitué un groupement de commandes pour accompagner le déploiement des stations GNV / bioGNV sur les deux départements. Objectifs : limiter les démarches administratives, réaliser des économies d’échelle et assurer l’interopérabilité des stations.

En Cotes d’Armor et en Ille-et-Vilaine, les syndicats d’énergie ambitionnent en effet de créer un réseau structurant de 8 stations GNV ouvertes au public, à Dinan (Quévert) (22), Saint-Brieuc (Trégueux) (22), Plouagat (22), Lamballe (22), Liffré (35), Tinténiac (35), Bédée (35) et Miniac-Morvan (35).

Une consultation a été lancée le mois dernier pour la fourniture, la pose, la mise en service, l’exploitation technique et la maintenance des équipements des stations GNV sur les départements des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine. L’exploitation commerciale des stations n’est pas concernée par l’appel d’offre.

Les structures répondantes pré-sélectionnées dans le cadre du marché auront jusqu’à 2 octobre pour soumettre leur offre définitive. Une fois sélectionnées, elles seront consultées lors du lancement des démarches de chaque station.