Outils de pilotage pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des transports, les démarches Objectif CO2 pour le transport routier et FRET21 pour les chargeurs sont aujourd’hui rejoints par EVCOM à destination des commissionnaires et intégrés au programme EVE (« Engagements Volontaires pour l’Environnement des acteurs de la chaîne logistique et du transport de voyageurs »). Le gaz est en bonne place pour permettre aux entreprises de respecter leurs engagements.

En octobre dernier, le Ministère chargé des transports, les fédérations et Total ont signé une convention officialisant le lancement du programme EVE. Celui-ci vise à sensibiliser, former et accompagner les acteurs du transport et de la logistique (transporteurs, commissionnaires et chargeurs) à l’amélioration de leur performance énergétique et environnementale.

Le programme s’appuie sur trois dispositifs d’engagements volontaires : Objectif CO2 pour les transporteurs de marchandises et de voyageurs, FRET21 pour les chargeurs et EVCOM pour les commissionnaires.

Un programme, quatre outils

Depuis plusieurs années, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le Ministère chargé des transports et les organisations professionnelles travaillent conjointement au développement de dispositifs d’engagements volontaires à destination des entreprises. Le but est d’offrir aux acteurs du secteur un cadre méthodologique et des outils pratiques pour les aider à améliorer l’efficacité énergétique de leurs transports et ainsi réduire leur impact environnemental (notamment en termes de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre [GES]).

Pour chaque dispositif le principe général est le même : évaluer sa consommation d’énergie et ses émissions de GES, identifier et mettre en oeuvre un plan d’actions personnalisé, se fixer un objectif global de réduction des émissions de GES sur une durée de 3 ans et enfin se donner les moyens de suivre la mise en oeuvre du plan d’actions et d’atteindre les objectifs.

Objectif CO2

Le dispositif Objectif CO2 conjugue deux démarches complémentaires :

  • Une démarche de progrès qui s’appuie sur la charte d’engagement volontaire « Objectif CO2 ». Cette charte, initiée en 2008 pour le transport de marchandises et en 2011 pour le transport de voyageurs, met à la disposition des entreprises des outils et une méthodologie pour évaluer leurs émissions de GES et définir un plan d’actions de réduction sur trois ans, autour de quatre axes : le conducteur, le carburant, le véhicule et l’organisation.
  • Une démarche de performance, à travers le label Objectif CO2, qui permet aux entreprises de transport les plus vertueuses d’obtenir une reconnaissance de leur niveau de performance énergétique et environnementale. Son attribution s’appuie sur un processus d’audit qui vérifie la fiabilité des données et l’atteinte d’un haut niveau de performance environnementale.

FRET21

Le dispositif FRET21 vise à inciter les chargeurs à réduire les émissions de GES générées par le transport de leurs marchandises. Sur le même principe qu’Objectif CO2, les chargeurs sont ainsi invités à travailler sur les taux de chargement, les distances parcourues, les moyens de transport et les achats responsables. Le dispositif conjugue ainsi, pour les entreprises chargeurs, un engagement de mise en oeuvre de moyens et un objectif de résultat.

EVCOM

Dans la lignée des dispositifs précédents, l’Ademe a entamé la conception d’un outil similaire dédié aux commissionnaires de transport, qui jouent le rôle d’intermédiaires entre chargeurs et transporteurs. Comme dans les deux autres dispositifs, il sera demandé aux commissionnaires un engagement de mise en oeuvre de moyens et un objectif de résultat.

Des objectifs ambitieux

Le Programme EVE vise à sensibiliser et à accompagner les acteurs du transport (transporteurs, commissionnaires et chargeurs) aux dispositifs d’engagements volontaires existants (Objectif CO2, FRET21 et EVCOM). L’intérêt du programme est d’avoir une approche intégrée de l’ensemble de la chaîne transport et d’amener les entreprises vers une plus grande collaboration et interaction entre les transporteurs et leurs donneurs d’ordre.

Pour chaque dispositif, les objectifs poursuivis par la convention sont ambitieux. D’ici le 31 décembre 2020 (date de fin du programme), 3.350 transporteurs seront sensibilisés à la Charte et au Label Objectif CO2. 700 devront avoir signé la Charte, 500 être labellisées et 720.000 tonnes de CO2 être économisées annuellement par l’ensemble des signataires. Pour FRET 21, 1.000 entreprises chargeurs devront être sensibilisés à la démarche, 200 avoir signé un engagement et 400.000 tonnes de CO2 être économisées par an. Enfin, pour le nouveau dispositif EVCOM, 300 commissionnaires devront être sensibilisés, 60 avoir signé un engagement et 120.000 tonnes de CO2 être économisées annuellement.

Le GNV parmi les actions à déployer

Quel que soit le dispositif, l’utilisation de véhicules GNV fait partie des actions préconisées pour réduire les émissions de CO2 des transports. Les transporteurs sont ainsi invités à convertir leur flotte au gaz et il est proposé aux chargeurs et commissionnaires de demander à leurs transporteurs d’utiliser cette technologie.