Début juillet, Pontivy Communauté a officiellement signé le premier contrat de transition écologique de Bretagne, un document stratégique pour le territoire qui fait la part belle au gaz. Revue de détail…

Les contrats de transition écologique entendent accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires. Co-construits par les territoires et l’Etat, ils intègrent des projets concrets, participant à l’évolution des collectivités locales, des associations et des entreprises. Chaque territoire engagé dans la démarche peut s’appuyer sur ce document pour développer ses axes stratégiques de transition écologique, en fonction de ses spécificités : énergies renouvelables, efficacité énergétique, mobilités, ruralité et agriculture, économie circulaire, construction et urbanisme, biodiversité…

Après une première phase d’expérimentation en 2018 sur 19 territoires, dont Pontivy Communauté, 61 nouveaux territoires ont été annoncés début juillet. En Bretagne, le Pays de Brest, les Iles du Ponant (Molène, Ouessant, Sein) et la Communauté de Communes Val d’Ille-Aubigné ont ainsi rejoint la démarche.

Le biogaz, solution d’avenir

Elaboré conjointement avec Centre Morbihan Communauté (CMC), l’Etat et les acteurs du territoire, le Contrat de Transition Écologique (CTE) de Pontivy suit un fil directeur : « Produire et consommer localement et durablement l’énergie et l’alimentation du territoire ». Autour de cet objectif, le territoire s’est défini trois axes de travail prioritaires :

  • Engager une dynamique territoriale en faveur de la transition écologique
  • S’engager pour une économie alimentaire efficiente et durable
  • Développer de nouvelles ressources énergétiques

Parmi la trentaine d’actions définies dans le cadre du Contrat, certaines concernent la production et la consommation de biogaz sur le territoire.

La première concerne la conversion de la flotte de véhicule de la collectivité vers le gaz. A l’heure actuelle, CMC est équipée de 12 véhicules bioGNV sur une flotte totale de 62 (voitures légères et poids lourds). D’autres viendront compléter cette flotte automobile. Dans l’immédiat, CMC a déjà prévu l’achat de deux bennes à ordures (BOM) GNV. La première devrait arriver sur le territoire en septembre.

« La décision de convertir notre flotte de bennes à ordures ménagères diesel pour des véhicules fonctionnant au bioGNV nous permettra de réduire très significativement notre impact en matière d’émission de gaz à effet de serre notamment ». Christine Le Strat, présidente de Pontivy Communauté

Autre sujet d’importance pour le territoire : l’installation d’un « rebours » permettant de faire remonter du gaz depuis le réseau de distribution vers le réseau de transport. Le territoire de Pontivy Communauté intègre déjà deux sites de production de biométhane et d’autres devraient suivre. Pour valoriser cette production locale de gaz, les producteurs l’injectent sur le réseau de distribution. La consommation locale n’est cependant pas toujours suffisante, notamment en période estivale. Le rebours permet donc d’exporter la production de gaz vers les territoires voisins en permettant au gaz de remonter sur le réseau de transport depuis le réseau de distribution. Grâce à cette infrastructure, les producteurs de biométhane peuvent valoriser leur production tout au long de l’année, leur permettant par là de pérenniser leur activité et d’inciter à l’émergence de nouveaux projets de production de gaz vert produit localement. Lancé en 2017, le projet verra la mise en service du rebours d’ici novembre prochain.

François de Rugy, Ministre chargé de l’écologie, Marc Kerrien, maire de Noyal-Pontivy et Christine Le Strat, présidente de Pontivy Communautéi

« En rendant possible une circulation à double sens entre le réseau de transport de GRTgaz et le réseau de distribution de GRDF, on peut s’affranchir des contraintes de stockage de celui-ci et ainsi de la principale limite à la production de gaz vert. L’unité de rebours permet donc aux multiples projets sur Pontivy Communauté de voir le jour. Des projets qui couvriront à terme l’ensemble des besoins en gaz des secteurs résidentiels et tertiaires du territoire. L’unité de rebours nous permet également d’être exportateurs de gaz, de façon ponctuelle aujourd’hui mais, à terme, peut-être deviendrons-nous autonomes en la matière ». Christine Le Strat, présidente de Pontivy Communauté

Le contrat de transition écologique est aussi l’occasion pour la collectivité de mettre en avant le projet de production d’injection de biométhane par le collectif d’agriculteurs Méthagris du Blavet, représentant huit exploitations du territoire. Spécificité du projet : le biométhane produit sur chaque exploitation sera injecté dans le réseau en un point unique et complété par la mise en place d’un système de rebours pour remonter vers le site de la future station GNV construite par Morbihan Energies. L’étude de la pertinence du projet doit être finalisée cette année.

La future station de distribution de GNV et de bioGNV qui verra le jour sur le territoire est bien évidemment présente dans la liste des actions prioritaires du Contrat. L’occasion aussi de fournir les premiers éléments descriptifs des installations. Le projet est ainsi dimensionné pour avitailler 9 poids lourds par heure, soit un potentiel d’une centaine de véhicules lourds par jour. La station comprendra un étage de compression de 980 Nm3/h et un stockage tampon de 950 kg de CH4 pour permettre un remplissage des réservoirs poids lourds en moins de 15 mn. La station sera localisée en zone d’activité économique, à proximité du centre logistique du groupe Intermarché (qui s’est engagé à avitailler 40 poids lourds sur la station). La station, dont la mise en service est annoncée pour fin 2019 / début 2020, sera ouverte au public et accessible 24h/24.

« Tous ces projets ont au moins deux dénominateurs communs : relocaliser la production d’énergie sur le territoire et la rendre plus vertueuse. Outre leur impact positif en matière d’environnement, les projets du CTE permettent aussi de créer de nouvelles synergies entre les acteurs du territoire, ce qui œuvre pour un plus grand dynamisme économique et social ». Christine Le Strat, présidente de Pontivy Communauté