La Communauté d’Agglomération de La Rochelle renouvelle sa flotte dédiée au transport de voyageurs via un mix électrique / GNV.

La Communauté d’Agglomération de La Rochelle est propriétaire d’un parc de 87 véhicules mis à disposition, gérés et exploités par la Régie des Transports Communautaires Rochelais (RCTR) dans le cadre du Contrat d’Objectif de Service Public (COSP).

Au 1er janvier 2019, l’âge moyen du parc s’élève à plus de 10 ans. Au vu du vieillissement de sa flotte, l’agglomération entend donc procéder aux nécessaires remplacements de véhicules.

Dans le cadre des obligations de la loi « Transition Energétique pour la Croissance Verte (TEPCV) », les collectivités doivent prévoir, lors de chaque renouvellement de matériel roulant, qu’au moins 20% des véhicules renouvelés soient considérés comme « à faibles émissions ». Au 1er janvier 2020, 50% du renouvellement du parc devra répondre à cette exigence et à compter de 2025, l’intégralité des renouvellements du parc sera concernée.

Pour y répondre, l’agglomération rochelaise s’est engagée dans une démarche volontariste en matière de mobilité durable et de territoire « bas carbone ». L’une des dispositions, adoptée par le Conseil communautaire dès décembre 2015, consiste en une stratégie globale de motorisation du parc d’autobus du réseau Yélo :

  • Acquisition de véhicules hybrides en 2016/2017 dans l’attente de solutions plus vertueuses en termes environnemental. 3 autobus ont ainsi été livrés le 9 décembre 2016 pour couvrir les besoins d’exploitation.
  • Expérimentations de bus électriques en 2017/2018 dans l’attente d’une offre fiable sur le marché de bus électriques, en vue de l’achat de bus électriques sur 1 ou 2 lignes qui le permettent. Pour l’agglomération, cette motorisation est à envisager, de manière complémentaire, sur les lignes urbaines principalement qui offrent un kilométrage journalier par ligne adéquat avec l’autonomie des batteries (200 à 250 kms par bus). Parallèlement, dans le cadre de la Délégation de Service Public (DSP), la société TRANSDEV (qui gère, pour le compte de la CdA, 36 véhicules) exploite la ligne 14 du réseau Yélo 28 laquelle circule intégralement depuis mi-2018 en bus électriques (3 bus entre Dompierre-sur-mer et La Rochelle).
  • Achat de véhicules GNV (au biogaz) à partir de 2018 pour le reste de la flotte. Pour l’agglomération, « il s’agit de la solution la plus économique parmi les alternatives au diesel, notamment en coûts de fonctionnement. Cette motorisation présente un bon bilan environnemental à condition de s’appuyer sur du bio-GNV ou son équivalent en certificats de compensation. Son intérêt serait renforcé par la mise en oeuvre de projets de méthanisation locaux ».

La CdA dépasse nettement ses obligations avec 100% des renouvellements de véhicules à faibles émissions. Environ 25% du parc de la CdA (hors DSP) devrait être « à faibles émissions » en 2021. Ce taux serait porté à 50% à l’horizon 2024 grâce à sa politique de renouvellement massif du parc par des véhicules à motorisation GNV en lien avec le futur dépôt de bus.

Pour poursuivre cet effort, en mai dernier, le conseil communautaire a pris les décisions suivantes :

  • L’acquisition de 4 bus électriques standards, à faible rayon de giration, afin de les faire circuler sur la ligne Illico 4.
  • L’acquisition de 10 autobus GNV (4 autobus standard et des 6 autobus articulés).