En mars 2018, 56 Énergies (la société d’économie mixte du syndicat départemental d’énergies Morbihan Énergies) a mis en service une station gaz naturel véhicules (GNV) sur la zone du Prat à Vannes. Un an après, quel résultat ?

Aujourd’hui les professionnels de la région vannetaise commencent à s’équiper. Parmi les primo-utilisateurs : les transports Denoual à Elven (trois camions), Véolia (trois camions), la collectivité Golfe du Morbihan Vannes Agglomération (trois bennes à ordures ménagères), Fidéli Course (trois fourgons) ou encore la ville de Vannes (un fourgon).

Qu’ils soient publics ou privés, les acteurs souhaitant investir dans des véhicules GNV peuvent recevoir une aide financière allant jusqu’à 13.000€ par véhicule. Les premiers chèques ont été remis le 20 mars, à Vannes, à quatre entreprises et collectivités.

Le Morbihan compte actuellement deux stations, à Vannes et à Locminé. L’ouverture de deux nouvelles stations, à Lorient et Saint-Gérand, est en cours de développement à l’initiative de Morbihan Énergies. D’ici 2021, dix-sept stations devraient ainsi s’ouvrir en Bretagne grâce à l’association des quatre syndicats d’énergie de Bretagne avec le concours de l’Ademe et de la Région Bretagne. Pour Morbihan Energies, « ce maillage territorial doit permettre de développer l’usage du GNV et sa version 100 % renouvelable, le bioGNV » et de « garantir une disponibilité carburant en tout point de Bretagne, en s’appuyant sur le réseau routier structurant RN165 et RN12 ».