Après Quimper, Vol-V vient d’inaugurer coup sur coup deux centrales biogaz à Châteaulin et à Montauban de Bretagne.

Fin mai, la société, qui développe et exploite des unités de production de biogaz, a inauguré la centrale de Kastellin. Initié en 2011, le site, situé sur la zone industrielle de Lospars à Châteaulin (29), a injecté ses premiers mètres cubes de biométhane dans le réseau de transport de gaz de GRTgaz en avril dernier.

Pour l’industriel, le territoire de Châteaulin possédait de nombreux atouts pour un tel projet : la présence de plusieurs industries agro-alimentaires génératrices de déchets fermentescibles (Doux, Bigard-Socopa…), une agriculture tournée vers l’élevage (45 exploitations agricoles sont actuellement partenaires du projet), un engagement des élus locaux et la possibilité d’injection sans limite de capacité.

Les 2,2 millions de Nm3 de biométhane produit annuellement (soit 22 GWH par an) seront ainsi directement injectés dans le réseau de transport de gaz de GRTgaz, grâce à une conduite située à 300 m du site de production. La centrale produira l’équivalent de la consommation de gaz de 6 100 personnes, soit la population de Châteaulin, et valorisera environ 30 000 tonnes de matières organiques par an (essentiellement du lisier, du fumier, des déchets végétaux et des sous-produits issus des activités agroalimentaires). Outre le biométhane, l’unité produira du digestat, fertilisant organique riche en azote, qui sera valorisé par épandage sur les terres des exploitations agricoles partenaires.

Quimper précurseur

La centrale de Kastellin est le deuxième projet d’injection de biogaz pour Vol-V en Bretagne. Dès 2011, l’industriel avait identifié la région de Quimper (29) comme pertinente pour implanter une usine de méthanisation. Comme à Châteaulin, le territoire allie en effet la présence d’industriels de l’agro-alimentaire, la proximité d’exploitations d’élevage, l’engagement de l’agglomération pour la transition énergétique et un réseau de bus fonctionnant déjà au gaz.

Avec un objectif de production de 2 500 000 m3 par an injectée dans le réseau de distribution, la production du site de Quimper représente 2 fois le besoin « en carburant » des bus de l’agglomération.

Co-génération à Montauban-de-Bretagne

En juin dernier, Vol-V inaugurait aussi une centrale biogaz à Montauban-de-Bretagne (35). Démarré en 2010, le site a produit son 1er kWh d’électricité « verte » fin novembre 2017. En effet, sur ce site, c’est la « co-génération » qui a été privilégiée par les partenaires du projet et notamment par les exploitants des serres maraîchères à proximité. Dans ce cas, le biogaz produit alimente un moteur de cogénération et produit annuellement 9 400 000 kWh d’électricité livrée sur le réseau local et 6 000 000 kWh d’énergie thermique sous forme d’eau chaude, fournie aux serres maraîchères attenantes.

L’unité de production de biogaz de Montauban-de-Bretagne a été dimensionnée pour valoriser jusqu’à 36 000 tonnes de sous-produits organiques par an. 42 exploitations agricoles sont partenaires.