Les professionnels qui ont basculé une partie de leur flotte au GNV ne feront pas marche arrière. Plus que satisfaits de la solution, ils sont prêts à en être l’ambassadeur auprès de leur communauté. C’est un des enseignements de l’enquête menée au printemps auprès des utilisateurs du Grand Ouest.   

Le collectif Breizh [Bio]GNV aux côtés du Club BioGNV Pays de la Loire de Méthatlantique, en partenariat avec GRDF, ont réalisé en avril dernier une enquête de satisfaction auprès des professionnels possédant des véhicules roulant au gaz naturel véhicule (GNV) et sa version renouvelable, le bioGNV, dans les régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire. Au travers du retour d’expérience des 42 entreprises répondantes, le GNV/BioGNV ressort conforté comme une solution performante et pertinente.

Des utilisateurs convaincus

7,8/10 : c’est la note moyenne de satisfaction quant au choix du GNV des entreprises utilisatrices interrogées lors de l’enquête. 77% des utilisateurs de GNV sont totalement convaincus, et cela malgré certaines critiques sur le réseau de stations.

Cette satisfaction quant au choix du GNV est encore consolidée par les intentions d’acquisition de véhicules à l’avenir : 76% des utilisateurs actuels ont ainsi affirmé être certains d’élargir leur flotte GNV à l’avenir.

Mieux encore : le score de recommandation (NPS) atteint +40 points. Ainsi, non seulement les utilisateurs sont satisfaits, mais ils sont aussi prêts à en être ambassadeurs auprès de leur entourage (53%).

Des efforts collectifs encore à fournir

Si les utilisateurs de la solution GNV sont désormais conquis, des efforts sont encore à faire par la filière pour poursuivre la dynamique. Questionnés sur les axes d’amélioration prioritaires à mener pour que la solution se développe, les entreprises interrogées mettent encore une fois en avant la nécessité de travailler sur le maillage des stations. Pour compléter le trio de tête arrivent ensuite la question de l’autonomie de véhicules GNC et le surcoût à l’achat. D’autres points d’amélioration sont aussi mis en avant (prix du gaz, interopérabilité des cartes de paiement, maintenance, formation…), qui vont amener l’ensemble des acteurs de la filière (constructeurs, énergéticiens, exploitant de stations…) à redoubler d’effort pour y répondre.

Vers un mix énergétique

Si les utilisateurs interrogés sont satisfaits de leur choix d’énergie actuel, l’enquête a aussi permis de constater un intérêt assez marqué pour les autres énergies alternatives, et notamment l’hydrogène.

Retrouvez l’intégralité des résultats de l’enquête ici et visionnez le webinaire de restitution ici.