Portées par Energ’iV, la société d’économie mixte du SDE35, les travaux de construction des futures stations d’avitaillement au bioGNV vont bon train à Tinténiac et à Bédée. Début juillet, le SDE35 a convié acteurs économiques, partenaires et élus du territoire à la pose officielle des premières pierres.

Le SDE35 mène une politique volontariste pour soutenir les mobilités alternatives aux carburants fossiles qu’elles soient électrique, gaz ou hydrogène. Après le déploiement de plus de 100 infrastructures de recharge pour véhicules électriques, le SDE35, via sa SEM Energ’iV, entend s’attaquer au GNV. Depuis 2018, plusieurs études de faisabilité sur des sites stratégiques pour le développement du GNV ont été menées. D’après le SDE35, une dizaine de stations d’avitaillement seront déployées d’ici 2023 sur le département.

Les stations de Tinténiac et de Bédée sont les premières en construction. Celle de Bédée sera situé dans le parc d’activités du Pays Pourpré. La station de Tinténiac sera, elle, située zone artisanale de la Morandais, à proximité directe de la plateforme logistique Biocoop. Son positionnement n’est pas dû au hasard. Fortement intéressé par la solution gaz, le distributeur utilise déjà des véhicules GNV pour ses tournées. Le directeur de la plateforme régionale de Tinténiac, André Riaux, s’est ainsi dit « très impatient » de l’ouverture de la station. Sur les 24 véhicules en propre de l’entreprise, 8 ont déjà basculé au GNV. Mais avec les contraintes logistiques associées à des pleins aujourd’hui réalisés sur les stations du Rheu et de Chantepie, « l’arrivée de cette station est une aubaine pour nous », souligne Sébastien Le Fur, Responsable d’agence Transports chez Biocoop.  

Les deux stations brétiliennes délivreront du GNC et du bioGNC et seront accessibles 24h/24 et 7j/7. Le SDE35 annonce un prix du GNV inférieur à 1 €/kg HTVA pour du bioGNV. En outre, pour accompagner les transporteurs dans l’investissement dans leurs véhicules, le SDE35 rappelle que les futurs clients des stations peuvent bénéficier d’aides allant jusqu’à 10.000 euros pour l’achat de véhicules.

Au vue de l’avancée des travaux, la mise en service des deux stations devrait intervenir d’ici la fin septembre 2021.