La SEML Energ’iV et l’entreprise de méthanisation agricole Morel Energies lancent une étude pour identifier les utilisateurs potentiels d’une future station multi-énergies GNV / hydrogène / électricité sur le Pays de Fougères.

Émanation des collectivités d’Ille-et-Vilaine, la SEML Energ’iV est un outil d’investissement porté notamment par le Syndicat d’Energie départemental. Créée pour répondre aux besoins de développement des énergies renouvelables d’Ille-et-Vilaine, elle a pour objectif de s’impliquer dans les phases d’amorçage des projets. Dans le cadre des travaux menés sur le Pays de Fougères, Energ’iV s’est associée à la SARL Morel Energies, entreprise de méthanisation agricole située à La Chapelle Janson. En service depuis décembre 2018, l’unité a été complétée par une station de distribution de biométhane sur site en autoconsommation pour alimenter les véhicules de l’entreprise en bioGNV.

Un bouquet de solutions

Pour les partenaires, les trois vecteurs d’énergie que sont le bioGNV, l’électricité et l’hydrogène vont prochainement cohabiter pour répondre à des usages transport différents et complémentaires. « A l’heure ou le transport doit accélérer sa transition énergétique, ses technologies ne doivent pas s’afficher comme hégémoniques mais comme un bouquet de solution. Les stations multiénergies ont pour vocation de répondre à ces besoins. »

Pour quantifier le besoin autour des énergies alternatives sur le territoire du Pays de Fougères et ses environs, les deux partenaires viennent de lancer une consultation. Objectif : identifier les utilisateurs potentiels pour envisager la création d’une station publique d’avitaillement multi-énergie.

Le cabinet conseil retenu devra, en premier lieu, rencontrer les deux intercommunalités principales (Fougères Agglomération et Couesnon Marche de Bretagne) ainsi que les structures compétentes en matière de gestion de déchets et de transports pour définir leurs stratégies et leurs besoins en matière de transition énergétique.

Deuxième action : confirmer le potentiel du secteur au travers d’un listing « exhaustif » des entreprises privées et des structures publiques disposant d’une flotte de véhicules déjà convertis et/ou susceptibles d’être convertis. Enfin, des entretiens dédiés seront menés sur une liste restreinte de structures représentant un fort potentiel en GNV, en hydrogène ou en électricité.

Intéressés pour prendre part à l’étude? Votre contact : contact@energiv.fr