L’association des anciens du lycée professionnel La Joliverie (St Sébastien sur Loire, 44) organise un challenge pour promouvoir les gaz verts dans la mobilité décarbonée : l’EcoGreen Gas Pays de la Loire. Il aura lieu les 19 et 20 mai prochains sur le circuit Loire-Atlantique à Fay-de-Bretagne (44).

L’association des anciens de la Joliverie, la Jol’Toujours a lancé le premier challenge EcoGreen Gas Pays de la Loire lors d’une conférence de presse organisée le mercredi 27 janvier 2021.

La compétition entend mettre au défi les étudiants, français et européens, de concevoir, construire et conduire des véhicules capables de parcourir une distance de vingt kilomètres à une vitesse moyenne de 25 km/h en consommant une quantité minimum de carburant gaz. Une vingtaine d’équipes, représentant 4 pays, devraient participer à la première édition du Challenge.

L’événement, basé sur le principe des courses de véhicules dont le gagnant est celui qui a parcouru la plus grande distance avec le minimum d’énergie, va être adapté autour de deux filières énergétiques : la filière biométhane, avec son usage carburant le bioGNV, et la filière hydrogène renouvelable et bas-carbone.

Le challenge constitue aussi un défi pour le lycée La Joliverie, détenteur du record du monde, dans la catégorie prototype BioGNV avec un véhicule « Microjoule » et une performance de 2.126 kilomètres pour un litre équivalent SP95. Avec plus de 35 années de compétition dans des challenges similaires avec ses voitures « Microjoule », la Joliverie apporte en parallèle son soutien à la réussite du projet de ses anciens élèves. Ainsi, les élèves en BAC Pro Métiers de la Sécurité et en BTS Maintenance des Véhicules assureront la sécurité et le contrôle technique des véhicules lors de la compétition.

Fédérer les acteurs régionaux

Pour ses organisateurs, l’EcoGreen Gas Pays de la Loire sera aussi l’occasion de rassembler les acteurs engagés dans l’essor des gaz verts (bioGNV et hydrogène), des élus locaux et des étudiants autour d’une course énergétique et de temps d’échanges. A ce titre, il a notamment déjà reçu le soutien des acteurs de la filière gaz dont GRTgaz, GRDF, le SYDELA, le SYDEV, Lhyfe et la Région Pays de la Loire.

Un forum sera organisé en parallèle de la compétition, autour de la recherche, de la mutualisation des expériences et des besoins en terme de formations. Pour ses organisateurs, « l’objectif de ce forum sera de montrer le dynamisme des territoires dans le domaine des gaz renouvelable et bas-carbone, et, de positionner la France et la Région Pays de la Loire comme leader incontournable dans ce secteur ». Ce forum devrait aussi permettre de mieux définir les attentes des industriels en termes de formations pour répondre à la demande croissante de compétences dans ces domaines d’activités.